la solidarité et l'entraide au service d'un développement juste et équitable

PROGRAMME SWITCH-MED

PROGRAMME  SWITCH-MED

Composante 2 : Entrepreneuriat vert et renforcement de la société civile

 

 

NOTE  METHODOLOGIQUE

 

Contexte:

 

Le Maroc s’est fermement engagé pour la protection de l’environnement et dans le processus de concrétisation des objectifs et des principes du développement durable, et ce dès la dernière décade du 20ème siècle et, plus intensément, après le Sommet de Rio (1992).

 

Ce constat peut être étayé par la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire de protection de l’environnement et par plusieurs initiatives, stratégies, plans et programmes de remise à niveau environnementale et de protection des ressources naturelles. Tout cela a été corroboré par l’élaboration de la Charte Nationale de l'Environnement et du Développement Durable.  Cette charte, érigée en une loi-cadre, exprime la force de ces engagements. 

 

 Les concepts de croissance verte et d’économie verte peuvent être considérés comme de nouvelles approches économiques de développement durable. Il s’agit de mener des activités économiques préservatrices de l’environnement et des ressources naturelles réductrices des émissions de gaz à effets de serre (GES) et génératrices de richesses et d’emploi.

 

Le Maroc adhère à ces concepts et engage un processus pour leur adoption. En effet, dans sa session de printemps 2012, le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) a affirmé que le concept d’économie verte incarne une croissance durable et de création d’emplois et consiste en une nouvelle approche de développement économique et humain durables. Ainsi, le CESE a développé, dans son rapport de Février 2012, les mesures de  mobilisation nationale en matière de gestion de développement durable et de mise en œuvre d’une stratégie nationale de développement des filières de l’économie verte.

 

Aussi, la thématique de l’employabilité des jeunes a reçu une attention particulière dans cette vision. Le Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement (MEMEE) a aussi produit des études et stratégies, notamment en matière d’emplois verts et de renforcement des capacités à travers des formations dans le domaine de l’environnement. Plusieurs formations sont déjà offertes (Master en gestion ingénierie et gestion de l'environnement,  et d'autres en préparation  pour les énergies renouvelables).

 

La proximité du Maroc avec l’Union Européenne et son statut avancé exercent aussi une  pression supplémentaire pour le développement rapide d’une économie verte. L’harmonisation des lois ainsi que les contacts commerciaux, de plus en plus intensifs, créent clairement une nécessité d’avancer dans cette voie. 

 

Le Maroc doit saisir cette opportunité pour activer et soutenir l’employabilité des jeunes chômeurs ou les actifs les moins qualifiés. En effet, selon la logique pyramidale étayée dans l’ébauche de stratégie de formation sur les métiers verts (Département de l’Environnement-GIZ), les «petits» métiers et métiers moyens, se trouvant à la base de la pyramide de l’employabilité en termes de niveau de formation, s’avèrent des métiers à employabilité de masse et correspondent davantage aux besoins des secteurs ayant un potentiel de génération d’emplois (assainissement, déchets, énergies renouvelables). Par contre, les métiers relevant  de l’ingénierie pointue connaissent une faible employabilité.

 

Ainsi, ce créneau d’économie verte, qui consiste à répondre aux besoins en emplois verts par des profils moyens de formation, constitue une excellente opportunité pour la promotion de l’employabilité des jeunes et donc la résorption du chômage. 

 

Au  REMESS, nous constatons  l’existence d’un problème de formations spécifiques au profit de l'économie  verte dans les  universités marocaines. De notre avis, en ce qui concerne l'économie verte, il est bien plus efficace d'intégrer le développement durable et les aspects environnementaux dans les qualifications existantes tels que l’électricité spécialisée dans les modules de panneaux voltaïques, la plomberie en chauffe-eaux, etc... Aussi,  en tant que réseau pionnier de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) au Maroc, nous contribuons au renforcement des capacités des coopératives spécialisées dans le domaine de l’agriculture, les plantes aromatiques et médicinales et la forêt, telles que celles qui œuvrent dans les cultures bios et le recyclage.

 

Il existe plusieurs associations et réseaux d’associations membres du REMESS qui interviennent directement en faveur de la protection et la sauvegarde de l’environnement avec des partenaires tels que l’Association Nationale des Coopératives de l’Arganier (ANCA), le RARBA (Réseau des Associations de la Réserve de la Biosphère de l'Arganeraie), Slow Food Maroc, Environnement, Solidarité Energie (ENSEN), etc.

 

Afin de réussir la mise en œuvre de la composante « Entrepreneuriat vert et renforcement de la société civile », rentrant dans le cadre du programme Switch-Med, le REMESS propose de  mettre en œuvre les activités  ci-après :

 

 

PHASE 0: Démarrage :

 

Pour entamer cette phase, le REMESS  se propose les actions suivantes :

 

  • La réalisation d’une étude bibliographique sur la situation actuelle ; des actions publiques prévues dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat vert, de la consommation et la production durable ; des innovations écologiques et sociales et l’ensemble des dispositions législatives et réglementaires relatives au respect de l’environnement et à l’adoption de l’approche environnementale dans les politiques publiques qui ont été institués et adoptés par le gouvernement marocain.

 

Cette étude sera basée sur la consultation ; la recherche et la revue de rapports ; des études ; de documents et de bilans des projets investis dans ce sens, afin de ressortir des informations et des données pertinentes à ce sujet.

 

  • Dans ce cadre, les départements, organismes, agences et institutions  gouvernementaux ou non gouvernementaux, chargés de l'environnement ou intervenant dans ce domaine au MAROC, seront consultés, à savoir:

 

  • Le Ministère Délégué Chargé de l’Environnement ;
  • La Fondation M6 pour l'Environnent ;
  • Le Ministère de l'Energie, des Mines et de l’Eau ;
  • Le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime ;
  • Le Conseil National de l'Environnement ;
  • L'Observatoire National de l'Environnement ;
  • L’Agence de Développement des Energies Renouvelables et de l'Efficacité Energétique (ADEREE) ;
  • Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification ;
  • Les Agences de Développement du Nord, du Sud et de l’Oriental ;
  • L’Agence Nationale de Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier ;
  • Les 9 Offices Régionaux de Mise en Valeur Agricole : Doukkala, Tadla, Tafilalet, Moulouya, Loukouss, Gharb, Ouarzazate, Haouz, Souss Massa ;
  • Les 16 Chambres d’Agriculture et leur Fédérations ;
  • La Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) ;
  • Les différentes Fédérations Interprofessionnelles dans le domaine agricole ;
  • Les Universités, institutions et grandes écoles.

 

 

 

PHASE 01: Identification de potentiels entrepreneurs verts .

 

1.1 Sélection des formateurs :

 

Pour la sélection des formateurs, la démarche ci-après sera suivie:

 

Sensibilisation et identification en vue de repérer et sélectionner des jeunes ayant les compétences et le profil pré-requis pour  devenir des formateurs conseillers en  entrepreneuriat vert. Les profils retenus  bénéficieront des formations prévues dans le cadre du programme et prendront la relève de la transmission du savoir-faire dans ce domaine.

 

 Ce groupe sera constitué d’un nombre de 20 personnes qui seront  formées en vue d’en retenir 10 qui seront  impliquées dans les actions du programme.

 Pour mener cette action, un appel à candidature destiné aux formateurs locaux en entrepreneuriat vert sera lancé. Les candidats devront manifester leur intérêt et adresser leur dossier à la coordination du REMESS. L’annonce d’appel à candidature sera faite à travers les différents moyens et supports médiatiques, journaux nationaux et locaux, sites web, etc.

 

La candidature est ouverte aussi bien à des personnes physiques qu’à des coopératives d’éducation, de formation, de conseil, de certification et d’accompagnement.

En plus d’un dossier constitué du CV, d’une lettre de motivation (LM) et références, il sera demandé aux candidats de renseigner une fiche d’entretien de sélection des formateurs pour participer à la formation de formateurs.

 

 

 

 

 Le REMESS constituera par la suite un comité composé d’un expert en entrepreneuriat vert, du coordonnateur  REMESS et d’un représentant du programme Switch-Med. Ce comité effectuera une présélection des dossiers reçus puis organisera des entretiens individuels avec les candidats retenus pour évaluer leurs compétences et aptitudes à suivre les actions de formation et appréhender le programme. Le comité de sélection développera un outil d’évaluation (une grille de notation regroupant un ensemble d’éléments) pour juger d’une façon objective et transparente les compétences des différents candidats.

 

 

1.2 Sélection des entrepreneurs verts :

 

Pour la sélection des entrepreneurs  verts,  la démarche suivante  sera suivie :

 

 

  • Sensibilisation, identification et sélection d’un groupe de 160 potentiels entrepreneurs verts qui bénéficieront des sessions de formation prévues dans le cadre du programme. Le REMESS utilisera la même approche décrite dans le paragraphe précèdent pour la sensibilisation, l’identification et la sélection des différents candidats.

 

-Les candidats qui déposeront leurs dossiers de candidature devront fournir des informations détaillées et pertinentes sur leur profil général et entrepreneurial ainsi qu’une description détaillée de leurs idées de projets avec la valeur ajoutée environnementale et sociétale qu’ils comptent mettre en oeuvre.

 

-Le comité chargé de la présélection des candidats développera une grille d'évaluation et de notation qui devra comprendre davantage des critères mettant l’accent sur la formation de base, les motivations, le niveau de l’engagement et plus spécifiquement le savoir-faire en relation avec la nature du projet proposé du candidat ainsi que sur la faisabilité et la viabilité de son idée de projet.

 

 

  • Présélection d’une première liste de 200 candidats  ayant réussi leur interview avec le comité de présélection et qui seront invités, par la suite, à des ateliers de sélection finale (bootcamp).

 

  • Etablissement d’une liste définitive des candidats sélectionnés (formateurs locaux et entrepreneurs verts) pour suivre le programme de formation et assurer leur mobilisation afin de participer aux différentes sessions de formation programmées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHASE 02 : Organisation des Ateliers de Formation

 

Le REMESS s'engage à :

 

  • Assurer la préparation logistique et technique ainsi que l’ensemble des ateliers de formation programmés. Cette action comprendra la mise en œuvre d’un atelier de formation d’une semaine destiné aux formateurs locaux et de 8 ateliers de 8 semaines pour les entrepreneurs verts (chaque atelier rassemblera 20 personnes pour un total de 160 personnes).

 

  • Le REMESS mettra à disposition des salles de formation aménagées et équipées par tous les moyens logistiques nécessaires au bon déroulement des sessions de formation à savoir des vidéos-projecteurs, un tableau trépied, des flipcharts, des marqueurs, des blocs notes, des stylos, le contenu pédagogique des sessions de formation à distribuer aux participants (sous format papier et électronique), un appareil photo et une caméra.

 

  • LE REMESS participera également, avec l’équipe de Switch-Med, à la préparation du cahier des charges pour la sélection des formateurs et experts qui devront animer les sessions de formation. Le REMESS fournira les rapports et les comptes-rendus de chaque session de formation avec une description du déroulement, de l’évaluation et des recommandations formulées à l’occasion de chaque session de formation avec les listes de présence et un album photo.

 

  • Une proposition des modules de formation sera transmise aux formateurs locaux et aux entrepreneurs verts. Le REMESS envisage de dispenser des modules transversaux et des modules spécifiques (thématiques) aux formateurs locaux et aux entrepreneurs verts :

 

  • Modules transversaux :

 

  1. Dispositions réglementaires en matière de respect de l’environnement au niveau national et international ;
  2. Entrepreneuriat vert : notion et fondements ;
  3. Montage, formulation et mise en œuvre d’une idée de projet ;
  4. Création et gestion des entreprises ;
  5. Business Plan : notion et étapes d’élaboration.

 

  • Modules spécifiques « thématiques » :

 

  1. Gestion et recyclage des déchets ménagers et industriels ;
  2. Techniques de pompage de l’eau et irrigation à l’aide de l’énergie solaire ;
  3. Gestion et assainissement de l’eau ;
  4. Efficacité énergétique dans les bâtiments et les locaux industriels ;
  5. Valorisation de la  biomasse.

 

Notons qu’il faut indispensablement programmer un module de formation destiné spécifiquement aux formateurs locaux abordant les techniques pédagogiques de la formation des adultes, notamment « l’andragogie ».

 

 

PHASE 03 : Soumission des  rapports  d’information

 

 

Fort du savoir-faire et de l’expertise des organisations qui en sont membres, le REMESS procédera à la:

 

  • Préparation et livraison de rapports réguliers et de comptes-rendus des sessions de formation et de l’état d’avancement de l’exécution des actions de programme et élaboration d’un rapport de synthèse global à la fin du programme.

 

  • Participation active aux différentes réunions avec l’équipe Switch-Med et ses partenaires que ce soit par Skype ou par d’autres moyens de communication.

 

  • Proposition de toute action ou idée pouvant améliorer l’efficience du programme.

 

 




Remess

Le Réseau Marocain de l'Economie Sociale et Solidaire (REMESS) est le premier réseau Marocain ouvert aux différentes composantes de l'économie sociale à savoir

plus

REMESS www.remess.ma
Site web réalisé avec le soutien financier de l'UE et la région Toscana

Contactez-nous

Résidence Salwa 21, Immeuble 3, 2ème Etage, Appartement 4, Avenue Mohammed V, Tabriquet - Salé - Maroc


Téléphone/Fax:(212) 5 37 84 52 07
GSM:(212) 6 66 91 20 49, (212) 6 61 23 76 10, (212) 6 61 29 43 61
Email:remess.maroc@gmail.com

2016 © Remess